Carnets de voyage – Mystérieuses chapelles en Centre Bretagne 2/2


Dans les environs du village de Guerlesquin, nous fîmes un matin de juin d’autres étranges découvertes. A cette occasion, nous réalisâmes avec émerveillement à quel point un village, un canton ou une région peuvent entremêler à loisir les histoires populaires pour donner une explication à la présence d’éléments naturels ou de bâtiments remarquables. Comment sont nées ces histoires ? Qui les a inventées ? Quand exactement ? Et laquelle vint en premier ? Difficile de le savoir avec certitude, car elles se sont d’abord et surtout transmises oralement pendant de longues décennies, voire pendant des siècles. Nous fûmes également frappés de découvrir dans un si petit périmètre plusieurs lieux insolites qui attirèrent notre attention. Quel plaisir d’éprouver ce sentiment d’euphorie et d’effervescence intellectuelle lors de nos chasses aux contes !

Carnets de voyage – Mystérieuses chapelles en Centre Bretagne 1/2


Depuis que je vis en Bretagne, je ne me lasse pas de la sillonner. C’est d’abord la dimension païenne du rapport de cette région à la nature qui m’attire dans mes choix d’excursions. J’ai appris au fil de mes promenades que, bien que cette vision d’une nature magique soit largement fantasmée, il est des endroits d’où émanent indéniablement une force vive et des mystères insondables. J’ai appris aussi que cette aura mystique n’est pas propre aux seules forêts et rivières. Car la Bretagne est aussi une région profondément chrétienne où les chapelles ont presque aussi bien poussé que les chênes à présent centenaires. Je suis partie avec Antonin à la rencontre de la chapelle Saint Michel de Braspart, située sur la montagne Saint Michel au sein du Parc naturel régional d’Armorique.

Carnets de voyage – Grenades, lacrymos et blindés à Jérusalem


J’ai fait trois voyages en Terre Sainte. Je pourrais parler des heures de l’incroyable richesse de ce petit pays israélo-palestinien d’un point de vue historique, religieux et culturel, dont le conflit tristement célèbre s’éternisera encore longtemps. Mon dernier passage à Jérusalem date de 2017, où je suis partie avec mon amie Charlie. Nous avons voyagé un mois durant lequel nous avons travaillé en tant que bénévoles dans une maison de retraite située en quartier arabe.
J’aimerais vous raconter aujourd’hui la fois où nous avons failli nous retrouver au milieu d’une manifestation qui a fait une centaine de blessés.

Carnets de voyage – Kou, une rivière du Burkina Faso


En février 2018, à l’occasion du mariage de ma cousine Alice, une partie de ma famille s’est rendue au Burkina Faso pendant une dizaine de jours. Après les festivités à Ouagadougou, nous avons pris quelques jours pour voir un peu du pays. Quand je repense à ce séjour, c’est d’abord la chaleur qui refait surface. La chaleur suffocante qui nous a pris la gorge à peine descendus de l’avion. La chaleur et le sable rouge qui couvrait en permanence nos peaux en sueur, dessinant de petits sillons vermeils dans le creux de nos coudes et de nos genoux. Je me souviens des quelques villes que nous avons traversées, où le bitume était si rare que pour se retrouver, on se donnait rendez-vous au troisième ou au quatrième « goudron » après telle ou telle échoppe. Je revois aussi, le cœur en émoi, les colibris qui butinaient autour de la table de nos petits-déjeuners.