Arbres remarquables #1 – Les gardiens de Brocéliande


Qu’ils aient constitué une rencontre fortuite lors d’un voyage, ou qu’ils aient toujours été les voisins de la maison dans laquelle vous avez grandi, il est des témoins silencieux qui ont vu le monde évoluer de siècles en siècles, sans jamais perdre de leur majesté. Ces êtres, d’aucuns les appellent aujourd’hui les Arbres Remarquables. Ce sont des arbres plusieurs fois centenaires, et il en existe encore un certain nombre autour de nous. Ils sont très précieux, surtout par les temps qui courent. Leur rendre visite, c’est entreprendre tout un voyage.

Voyages Parallèles – Se perdre dans les ruines du château du Guildo


Au mois de juin dernier, à l’occasion d’un séjour de quelques jours dans les Côtes-d’Armor afin de visiter une très bonne amie, j’ai découvert en sa compagnie les ruines d’un château qui a connu son apogée au milieu du XVe siècle. Au cours de la visite de ses vestiges, l’atmosphère était tellement poétique que j’ai voulu en garder une trace en rédigeant un petit texte qui je l’espère vous donnera envie de découvrir ce lieu magique.

Carnets de voyage – Mystérieuses chapelles en Centre Bretagne 2/2


Dans les environs du village de Guerlesquin, nous fîmes un matin de juin d’autres étranges découvertes. A cette occasion, nous réalisâmes avec émerveillement à quel point un village, un canton ou une région peuvent entremêler à loisir les histoires populaires pour donner une explication à la présence d’éléments naturels ou de bâtiments remarquables. Comment sont nées ces histoires ? Qui les a inventées ? Quand exactement ? Et laquelle vint en premier ? Difficile de le savoir avec certitude, car elles se sont d’abord et surtout transmises oralement pendant de longues décennies, voire pendant des siècles. Nous fûmes également frappés de découvrir dans un si petit périmètre plusieurs lieux insolites qui attirèrent notre attention. Quel plaisir d’éprouver ce sentiment d’euphorie et d’effervescence intellectuelle lors de nos chasses aux contes !

Carnets de voyage – Mystérieuses chapelles en Centre Bretagne 1/2


Depuis que je vis en Bretagne, je ne me lasse pas de la sillonner. C’est d’abord la dimension païenne du rapport de cette région à la nature qui m’attire dans mes choix d’excursions. J’ai appris au fil de mes promenades que, bien que cette vision d’une nature magique soit largement fantasmée, il est des endroits d’où émanent indéniablement une force vive et des mystères insondables. J’ai appris aussi que cette aura mystique n’est pas propre aux seules forêts et rivières. Car la Bretagne est aussi une région profondément chrétienne où les chapelles ont presque aussi bien poussé que les chênes à présent centenaires. Je suis partie avec Antonin à la rencontre de la chapelle Saint Michel de Braspart, située sur la montagne Saint Michel au sein du Parc naturel régional d’Armorique.

Chroniques de rando #12 – Le Jardin aux Moines de Brocéliande


Je ne compte plus le nombre de balades que j’ai pu faire en pays de Brocéliande. Bien que l’aura magique de la Forêt soit quelque peu gâchée par le nombre de touristes qui y gravitent, ses sous-bois comptent beaucoup de lieux qui valent la peine d’être découverts. Parmi ceux qui m’ont marquée de par leur atmosphère particulière, je voudrais vous parler aujourd’hui du Jardin aux Moines.

Chroniques de rando #11 – La Forêt de Huelgoat


Tapis dans la fraîcheur de l’Antre, ils écoutèrent gronder le torrent qui se jetait entre les rocs vingt mètres en contrebas. Alors, ils levèrent les yeux vers la lumière, en haut. Ils contemplèrent la mince ouverture en forme d’œil bordée de branches verdoyantes et de lianes sauvages. La porte des Enfers ? Définitivement pas. Mais une porte vers un autre monde, à n’en pas douter.

Chroniques de rando #10 – Le Tombeau des Géants


A mes yeux, le mystère qui plane sur ce lieu mérite qu’on s’y arrête quelques instants. On dirait effectivement une sépulture, dont les dimensions sont impressionnantes. Les fouilles de 1982 ont révélé une installation datant du mégalithique, de quatre mètres de long pour un mètre de hauteur. Si c’était une tombe, qui pouvait bien reposer ici?
Un fils du Petit Peuple? Un guerrier terrassé par les chevaliers de la Table Ronde, comme le raconte un autre mythe? Une sorcière, comme le suggère son autre nom : la Roche à la Vieille? Ou tout bonnement la Mort!
Qui sait?

Chroniques de rando #9 – La Roche aux fées


En bordure de la commune de Essé, à quelques dizaines de kilomètres de Rennes, se dresse le célèbre mégalithe néolithique de la Roche aux Fées. Son nom, comme un appel au rêve et aux histoires, pousse les joyeux voyageurs de VETC à aller y faire un tour par beau dimanche de mars. Bien que le site soit proche de leur lieu de vie, ils ne s’y étaient encore jamais rendus. Ils sont seuls sur le petit parking, et seuls encore à leur arrivée face au monumental dolmen composé de nombreux blocs de schiste. Un chêne ancestral dont les racines semblent presque s’être muées en roche tend ses branches nues vers l’entrée, comme une invitation à franchir une frontière invisible. 

Demeures insolites #3 – La Maison sculptée 2/2


« Dans le milieu de l’art, le meilleur chemin n’est pas forcément d’aller de A à B. Parfois il faut passer par Z, et prendre des directions improbables. Je me suis cassé la gueule plusieurs fois. Mais bon. »
Jacques Lucas, entretien du 6 mars 2022

Demeures insolites #3 – La Maison sculptée 1/2


Nous arrivons au numéro 24 du le lieu dit Lessart, à Amanlis, près de Janzé, au son de la chanson Lothlorien de la bande originale du Seigneur des Anneaux . On n’aurait pas pu trouver mieux pour voir surgir du bas-côté les premières sculptures de Jacques Lucas.

Chroniques de rando #7 – La Fontaine de Barenton et le Hêtre de Ponthus


Située près de Folle Pensée, la Fontaine de Barenton aux vertus merveilleuses est l’objet de bien des légendes. On raconte que ce serait là que Merlin aurait rencontré la fée Viviane. On dit aussi qu’elle pourrait faire tomber la pluie et même déclencher des tempêtes. Pour réveiller sa magie, rien de plus simple : il suffit de verser quelques gouttes de son eau sur la pierre qui la jouxte à l’aide d’un récipient attaché à la pierre par une chaînette.

Urbexplos de voyage en terres cachées – Les Mines #3


La maison d’hôtes apparaît encore au bout du chemin. Elle est flanquée d’un joli lac au bord duquel nos explorateurs du dimanche s’offriront une dernière cigarette avant de rentrer. Les filles s’assoient toutes les deux sur un banc, observant le clapotis de l’eau troublée par les gouttes de pluie. Un sentiment de plénitude partagée les envahit. C’est sûr, ils reviendront ! 

Comment j’assistai à un rituel païen à minuit en pleine forêt de Brocéliande


J’ai toujours aimé Brocéliande. La petite fille que j’étais et dont la voix résonne toujours en mon cœur se nourrissait de contes et légendes de toutes sortes, en particuliers issus de la tradition bretonne : les bois constituaient un merveilleux miroir de mes rêves d’enfant. Ils devinrent, plus tard, le terreau qui donna naissance à ma spiritualité. Brocéliande représente beaucoup pour moi. Ses arbres charrient des souvenirs de beuverie, de contemplation, d’expériences hors du rationnel, loin du raisonnable.

Chroniques de rando #6- Les Gorges de Toul Goulic


Niché au cœur du département des Côtes d’Armor, se trouve un écrin de nature au paysage insolite. Les Gorges de Toul Goulic forment un chaos rocheux granitique suivant le cours du Blavet, entouré par une vallée boisée. Le fleuve serpentant un peu plus haut disparaît ici sous trois cent mètres de roches entassées les unes sur les autres, et l’ensemble a quelque chose de fantastique.

Urbexplos de voyage en terres cachées – Les Mines #1


Non loin de la bouillonnante cité de Rennes, on raconte qu’il se trouve de vieilles mines abandonnées, envahies par la végétation. En 1879, la Société des Mines argentifères de la Touche obtint la première concession pour exploiter les filons de plomb argentifère, de zinc et de pyrite des sous-sols de Vieux-Vy sur Couesnon. Le site…

Chroniques de rando #4 – Le Naïa Museum, à Rochefort-en-Terre


D’abord et avant toute chose, impossible de parler du musée Naïa sans mentionner l’incroyable femme qui lui a donné son nom. Car au Château des Rieux vivait une sorcière, qui y aurait habité entre la fin du 19e siècle et le début du 20e. On ne sait que très peu de choses sur elle, et beaucoup d’informations dont nous disposons s’appuient sur des rumeurs. Elle serait née d’un père rebouteux, dans la commune de Malansac, et son surnom vient du mot « noire » dans la langue régionale gallo. Son véritable nom, ainsi que sa date de naissance et de mort sont inconnus. Et c’est donc en hommage à la sorcière Naïa que le Museum a pris son nom.

Chroniques de rando #3 – Brocéliande et son Château de Trécesson


Situé non loin du camp de Coëtquidan, le château aurait été la demeure des seigneurs de Ploermël et Campénéac, dès le VIIIe siècle. Mais son architecture actuelle daterait du XVe siècle, période à laquelle il appartenait à la famille Trécesson. Le premier représentant connu de cette maison était le chevalier Jean de Trécesson. La demeure passera ensuite de famille en famille jusqu’à ses propriétaires actuels, les de Prunelé.

Urbexplos de voyage en terres cachées – La fonderie #4


Quelques portions de route plus loin, c’est chose faite : un petit parking boueux les accueillera pour la nuit, non loin d’une jolie balade verdoyante qu’ils ne manqueront pas de parcourir avant de s’installer dans le camion de Stélan. Ils passeront le reste de la nuit à écrire, discuter et boire des bières, sous le halo lunaire habillant le paysage nocturne d’une aura de mystère…