Carnets de voyage – Un temple païen à Jérusalem


Lorsque je repense à Jérusalem, c’est d’abord le souvenir des chants du muezzin qui me revient, mêlé à celui des épices et du café à la cardamome, qui embaumaient les alentours des échoppes arabes. Ensuite, c’est l’atmosphère si particulière des rues du vieux Jérusalem que j’aime me remémorer. Cette ville recèle en son sein un mystère qui mêle humanité, histoire et religion. Et cette richesse y est palpable, presque organique, submergeant le profane lorsqu’il arpente ses petites rues biscornues. Ce labyrinthe de couleurs et de vieilles pierres, je l’ai aimé dès les premiers instants. Et je me souviens d’une journée où par hasard, Jérusalem m’a laissé entrevoir que la complexité de son mystère était bien plus profonde que je ne l’imaginais.

Carnets de voyage – Grenades, lacrymos et blindés à Jérusalem


J’ai fait trois voyages en Terre Sainte. Je pourrais parler des heures de l’incroyable richesse de ce petit pays israélo-palestinien d’un point de vue historique, religieux et culturel, dont le conflit tristement célèbre s’éternisera encore longtemps. Mon dernier passage à Jérusalem date de 2017, où je suis partie avec mon amie Charlie. Nous avons voyagé un mois durant lequel nous avons travaillé en tant que bénévoles dans une maison de retraite située en quartier arabe.
J’aimerais vous raconter aujourd’hui la fois où nous avons failli nous retrouver au milieu d’une manifestation qui a fait une centaine de blessés.